dimanche 13 janvier 2013

Quand la haine se déchaîne dans les rues de Paris

« Il faut toujours savoir ce que pense l’ennemi », m’avait répondu un jour mon beau-père quand je lui avais demandé pourquoi il écoutait Radio-Courtoisie. Je ne comprenais pas comment il faisait pour supporter ces tas d’immondices que déversait tranquillement la « radio libre du pays réel » (par opposition à la radio aux ordres du « pays légal », selon la bonne vieille distinction maurassienne). Je savais au fond de moi-même que cela le faisait souffrir et je considérais cet exercice d’information comme un acte purement masochiste et, de surcroit, inutile : pas besoin, pensais-je alors, de savoir ce que pense l’ennemi, puisque c’est l’ennemi !


Quinze ans plus tard, dimanche 13 janvier 2013, jour de la « manif’ pour tous », je me suis souvenu de cette bonne parole et j’ai voulu, moi aussi, savoir « ce que pensait l’ennemi ». Je me suis dit : « allons voir de près à quoi ressemblent tous ces gens qui me chient sur la tête, qui descendent dans la rue, vont battre le pavé, pour que je n’aie pas les mêmes droits qu’eux. » Car je n’ai jamais cru une seule seconde au discours officiel selon lequel les opposants au mariage pour tous seraient « mariageophiles et non homophobes ». Pour moi, au contraire, tous ceux qui sont allés manifester dimanche sont intrinsèquement homophobes, certes d’une façon plus ou moins violente car il y aura toujours des degrés dans l’homophobie, du mépris silencieux au rejet explicite à la Benedetti (voir plus bas). Mais nul doute que les manifestants du 13 janvier chercheront par tous les moyens à se prémunir de l’accusation d’homophobie – un peu comme tous ces gens au Front National qui s’indignent qu’on puisse les accuser d’être racistes. Tout a été fait pour conjurer cela et les organisateurs ont veillé scrupuleusement à étouffer tout débordement homophobe, sans d’ailleurs y parvenir tout à fait, comme tel manifestant qui marchait à l’écart des troupes, avec sa pancarte : « Ne dénaturons pas le genre humain ». Rien que ça! 

Au lieu d’agiter des épouvantails, ces manifestants homophobes, qu’ils le veuillent ou non, devraient regarder un peu ce qui se passe dans les autres pays qui ont institué le mariage homosexuel : que ce soient les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, etc., aucun de ces grands pays n’a sombré dans le chaos, aucune de ces sociétés ne s’est ruée vers l’inceste, la polygamie ou la zoophilie, comme l’affirme tel tract de la Jeunesse catholique de France… L’Espagne a même gagné la coupe du monde, comme certains l’ont rappelé !  Mais les opposants au mariage pour tous ne veulent rien voir, rien entendre, rien écouter, ils n’ont pas la curiosité de regarder ce qui se passe ailleurs, ils préfèrent camper sur leurs bons vieux préjugés hétérosexistes et homophobes.

Je suis allé sur place, dimanche 13 janvier, et j’ai vu toutes ces pancartes méchantes, lu tous ces tracts affligeants, observé tous ces visages haineux, ces Pères-la-Vertu et autres graines de fachos encagoulées, j’ai voulu les photographier et les mettre à disposition des futurs historiens qui, dans quelques années, écriront l’histoire de la conquête des droits civils en France… Qu’ils piochent ce qu’ils veulent, qu’ils se servent comme ils l’entendent, ces photos sont faites pour circuler !

1. L’arrivée au Champ de Mars. 2. L’extrême droite Place Pinel. 3. Les jeunesses nationalistes. 4. Le slogan de France Résistance. 5. Un de leurs membres. 6. Jeunes bourguignons. 7. « Qu’est-ce que l’amour homo? Un égoïsme à deux car il prive l’autre de ce à quoi la nature le destine. » Tract du Mouvement de la Jeunesse catholique de France (MJCF). 8. Une « mariageophile », de toute évidence. 9. Quand certains musulmans font cause commune avec certains catholiques. 10. Une autre « mariageophile ». 11. Oh ! tiens, une pancarte non homologuée par Rigide Facho. 12. Tract diffusé par le MJCF qui prédit l’Apocalypse. 13. Fière d’être homophobe. 14. Les poussettes déchaînées... Parce qu’il n’y a pas que des vieux, et c’est cela qui est inquiétant ! 15. Cette pancarte s’adresse à nous, « êtres intrinsèquement désordonnés ». 16. Marcher ne fait pas que du bien pour les jambes. 17. « Y’a pas d’ovule dans les testicules. » Merci du tuyau ! 18. La peur se lit sur les visages. 19. Je peux vous dire qu’avec mes converse vertes, je n’en menais pas large ! 20. Groupies de Civitas vues de dos. 21. Cette marche ne serait pas complète sans les royalistes. 22.  Tract distribué par le MJCF. Et le mariage pour les hétéros, ce n’est pas déjà une « législation artificielle, inventée » ? 23. Place Pinel, encore. 24. Tweets de Monsieur Benedetti. 25. Un manifestant plein de haine s’en prend à Corinne Narassiguin, députée socialiste, venue défendre le mariage pour tous devant le Point Rouge de la Télé Libre. 26. Finissons sur une note d’espoir avec Corinne Narassiguin et Bernard Stephan, PDG de Témoignage chrétien, venus dans la fosse aux lions défendre le mariage pour tous (la dame au chapeau rouge, derrière elle, hurlait : « Je préfère la polygamie au mariage homosexuel.»).

24 commentaires:

  1. Michel de Lyon15.1.13

    Ce n’est pas l’expression de la haine G.F. que vous avez vue. C’est de l’incompréhension, tout simplement. Ces pauvres gens imaginent qu’on va leur changer leur mariage et, que cette loi étant passé, ils vont être obligés de tout changer, d’abandonner leurs pauvres idées du couple, leurs fausses idées de la filiation, leur méconnaissance de ce qu’est l’engendrement et tous les amalgames qu’ils font de ces notions. Les pauvres, comme les religieux, n’ont pas compris que la loi ne va concerner qu’une fraction du pourcentage de la population qui ne vit pas (sexuellement) comme eux et qui demande les mêmes droits que ceux qu’ils ont tout loisir d’exercer (ou pas, d’ailleurs – nous verrons bien ce que leurs petits actuels penseront de leurs parents lorsqu’ils seront devenus adultes). Ce qui me fait rire, moi, lorsque je les vois, c’est de penser que dix pour cent des premiers-nés de ces couples idéaux (ou vécus comme tels) ne sont pas biologiquement du mari officiel et donc du père déclarant (cherchez vous confirmerez ces statistiques génétiques) ! Qu’est-ce qu’ils sont purs…. ! Et puis, vous avez fait preuve de vraie mauvaise foi en nous montrant pour quelques jeunesses combien plus de vieilles choses dont on imagine la vie sexuelle à peine réussie sinon ratée, de gens aigris ou de jeunes à casquette dont le sigle sur fond noir rappelle des choses… Non ? Encore une fois ce sera une simple erreur de sémantique de la part de notre gouvernement. En intitulant ça ‘mariage pour tous’ il leur a fait penser que ‘leur’ mariage allait changer et qu’on allait les obliger à pratiquer l’homosexualité, la polygamie, la zoophilie ou je ne sais quoi de tellement plus intéressant que le missionnaire après le travail et la cigarette après… (il est vrai que l’imagination des évêques condamnés au célibat est débordante si j’ose dire). Vite, vite, M. le Premier Ministre, expliquez leur que ‘leur’ mariage ne va pas changer et qu’ils pourront continuer à écouter les sirènes religieuses tout comme de vivre leur vie comme ils l’entendent (avec leurs zones obscures - qui n’en a pas ? ) et qu’il n’est question que d’accorder quelques droits à certains que la loi discrimine. Un peu de pédagogie que diable !
    Pardonnez ma longueur.
    Michel de Lyon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes jamais trop long, cher Michel, et vous me faites toujours sourire. Mais je peux vous assurer qu'il y avait plus de haine chez les zozos de Civitas, de l'Œuvre française, du Renouveau français, que d'incompréhension. Il suffisait d'ailleurs de se glisser comme je l'ai fait dans le cortège et de les écouter parler. Ce n'est qu'au coeur des manifestants qu'on peut véritablement prendre le pouls de l'homophobie. Dans les journaux, elle est à peine perceptible, tous ces gens-là font attention, ils emploient un langage ultra codé, mais dans la rue, les langues se délient et rien ne va plus. Puisque les propos sont volatiles, plus rien ne peut-être retenu contre ceux qui les profèrent. Et croyez-vous que le président de l'OF dont j'ai reproduit ici quelques tweets soit seulement dans l'incompréhension? Non, ces gens-là nous vouent une haine féroce, ils seraient au pouvoir qu'ils nous gazeraient! Sans scrupules. Reste alors tous les autres... Qui sont peut-être plus bêtes qu'homophobes, mais si bêtes que la part d'homophobie reste belle. Quand même, aller manifester contre certains citoyens qui veulent obtenir les mêmes droits que d'autres, c'est tout une démarche, tout un cosmos, vous ne croyez pas?... Je ne sais pas si la pédagogie peut quoi que ce soit, puisque ceux qui manifestent sont certains d'avoir raison et ne veulent pas dévier d'un iota, ça fait partie de leur identité de penser du mal des gays et des lesbiennes. Toutes les objections catastrophistes ont beau être levées, rien n'y fait. Mais patience... Plus que quelques mois et l'Histoire les balaiera comme des fétus de paille...

      Supprimer
    2. Michel de Lyon16.1.13

      J'étais au second degré cher G.F et c'est pour cela que le mot 'leur était écrit en italiques. Je voulais constater, de façon détournée, qu'ils s'appropriaient une disposition légale pour en faire leur petite propriété. Et en ce qui concerne les 'éléments de langage' je suis depuis longtemps convaincu qu'ils déblatèrent mais 'sans homophobie' puisque c’est ce qu’il faut dire pour ne pas tomber sous le coup de la loi. Tous ces gens, s’ils ne sont pas trop talés, lorsqu’ils sont en voiture et que se produit un incident devant eux, lâcheront ‘pédé’ comme insulte de première intention. C’est certain. Ou bien ‘c’est encore une femme’…. On doit placer ce genre de réaction sur le même plan. Des siècles de conditionnement religieux, admis ou pas, (et spécialement du Livre – il suffit de le lire un peu) ne disparaitront pas simplement parce qu’une loi passera. On le regrette.
      Bonne journée

      Supprimer
    3. Anonyme9.2.13

      Ecoutez, c'est la première fois que je viens sur votre site et je suis absolument abasourdi! Quelle capacité de manipulation!!!! Par exemple, vous prenez la manifestation du 13 janvier et vous arrivez à parler d'une autre manifestation que celle qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes, vous allez chercher celle de Civitas qui n'était pas admise dans la manifestation et bien sûr vous ne prenez que des photos de celle-ci.
      Personnellement j'étais dans la vraie manif, elle était remarquablement bonne enfant et bienveillante, familiale pour tout dire; pas de commentaire déplacé, pas d'attaque ad hominem, que de la bienveillance dans les comportements et les propos. Je le dis d'autant plus facilement que je n'étais pas contre le Pacs et que si cette manif avait revêtu un caractère un tant soit peu homophobe, je l'aurais quittée immédiatement!
      Je dois dire que j'aimerais que les militants du mariage homo aient le même comportement et réprouvent les propos haineux que nous avons pu voir ou entendre contre la famille, les catholiques, ceux qui ne sont pas d'accord avec les conséquences de la loi, et qui sont tous qualifiés d'homophobes, de réactionnaires, etc
      Désolé d'avoir interrompu votre bien pensance!

      Supprimer
    4. Pardonnez-moi, mais je crois bien que vous vous trompez si vous croyez qu'aller manifester contre l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe n'est pas un acte homophobe. Etre homophobe, ce n'est pas seulement "casser du pédé", c'est aussi exprimer, comme vous l'avez fait, son désaccord contre le fait qu'une catégorie de citoyens (les homosexuels) ne bénéficie pas des mêmes droits qu'une autre catégorie de citoyens (les hétérosexuels). Je ne vous ferai pas l'injure de vous rappeler que toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle a pour nom homophobie, comme toute discrimination fondée sur la couleur de la peau a pour nom racisme... Votre aveuglement en la matière est totalement hallucinant! Et puis il n'y a pas une "vraie" et une "fausse" manif, il y a eu une manifestation qui a drainé toute sorte de gens et vous ne pourrez pas nier que vous avez marché ce jour-là à côté des fachos, même si vous n'êtes pas fasciste. Le type avec sa pancarte "Ne dénaturons pas le genre humain" n'était pas un manifestant exfiltré de Civitas... Et les photos n'ont pas toutes été prises, comme vous le croyez, place Pinel, dans le cortège de Civitas... Ouvrez grand les yeux un peu, il suffit de voir!

      Supprimer
  2. Vu par eux le Moyen Âge fait peur... Vous ne pourriez pas garder Barbarin à Paris ? Mettez-le en ménage avec 23, ils seront très malheureux et n'auront aucun enfant...

    RépondreSupprimer
  3. tiens... radio courtoisie vous m'étonnez.
    Que des personnes de qualité. :(

    RépondreSupprimer
  4. Après avoir été témoin de cette manifestation, es-tu allé voir David et Jonathas qui aurait pu calmer ta fureur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais vu la veille, pour la générale, mais sans grand enthousiasme! D'ailleurs, si ça t'intéresse, La Stampa consacre un article à cette pure coïncidence parisienne, intitulé "Parigi va in piazza contro le nozze gay
      e l’Opera-Comique celebra l’amore omo" : http://www.lastampa.it/2013/01/15/esteri/a-parigi-dopo-il-giorno-dell-orgoglio-gay-l-opera-comique-celebra-l-amore-omo-5RfpsDVVQm506JnXZnTvVN/pagina.html

      Supprimer
  5. Je t'envoie beaucoup d'amour pour excuser toute ma belle famille qui a défilé dimanche dans la bonne humeur, en répondant à l'appel des différentes paroisses. Ils défendent des valeurs qui ne sont pas les tiennes mais sans haine,tu peux me croire, plutôt de la méconnaissance comme le dit si bien Michel de Lyon. C'était aussi un moyen d'exprimer leur colère envers notre président.
    j'étais de tout coeur avec vous deux...les filles aussi. Baci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien te croire mais je pense qu'il doit malgré tout y avoir un fond d'homophobie latent, comme l'explique bien Raf dans le commentaire suivant. Il faudrait que tu demandes à tes beaux-parents pourquoi ils ne vont jamais manifester contre l'enfance en danger, contre les violences sur mineurs, contre les abus sexuels sur enfants par les prêtes pédophiles, contre les mères de famille qui congèlent leur nouveau-né, mais pourquoi ici, bizarrement, ils se sentent tant concernés par cette manifestation!... Par ailleurs, l'Église catholique ne me semble pas la mieux placée pour défendre les droits de l'enfant et donner des leçons : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/18/un-pretre-mis-en-examen-pour-agressions-sexuelles-d-adolescents_1819411_3224.html

      Supprimer
  6. Bien sûr qu'ils ont défilé sans haine : quand on est certain de sa petite supériorité et de sa bonne morale, on appelle ça de la condescendance ou du mépris.
    Mais à tout prendre je préfère encore la haine, affichée, assumée, franche, à cette hypocrisie de bénitier qui veut nous faire croire qu'ils ne sont pas homophobes, non non non, mais que quand-même, de là à les laisser se marier... Exactement comme d'autres disent "Je ne suis pas raciste, moi, mais les noirs, ils sont mieux chez eux."
    Sans blague, meeeeeeeeeeeeerde.

    RépondreSupprimer
  7. Et bien heureusement que nous sommes partis avant ce dimanche fatidique car ton objectif est très cruel.
    Je ne peux croire que tu fasses du racisme anti-vieux et moches ????

    Pourtant je me vois bien défiler en chantant "embrasser qui vous voulez"


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Robert, ce n'est pas mon objectif qui est cruel, mais le réel. Et je ne fais pas du racisme anti-vieux puisque mon reportage fait une place également aux poussettes déchaînées, aux jeunesses nationalistes et à la relève bourguignone, comme me le souffle le commentaire suivant.

      Supprimer
    2. Les deux bourguignons sont mignons et certains boiraient bien à la bouteille donc j'accepte celle-ci ; par contre que la première est triste... ces deux vieux... et la dame au parapluie enfin passons, tout cela dans un décor rose bonbon qui est un véritable viol à la mémoire de ceux qui sont morts en arborant un petit triangle de cette couleur. Je m'étonne de n'avoir rien lu la dessus, c'est vrai que le français à peu de mémoire !!!!

      Supprimer
    3. Oui, tu as complètement raison, ce détournement symbolique et ce viol mémoriel sont vraiment scandaleux et c'est ce qui rend d'ailleurs cette manif' si gerbante! Bonne soirée Robert à bientôt!

      Supprimer
  8. Martaf19.1.13

    J'ai du mal à comprendre comment deux jeunes portant un drapeau bourgignon sont forcément royalistes ? Sans doute les avez-vous interviewés ? Mais enfin, vive l'amalgame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! pardon pour cet amalgame scandaleux que je corrige! J'ai retrouvé votre drapeau bourguignon dans un cortège mille fois plus glorieux : http://www.flammedu21.com/2013/01/cortege-fn-la-manif-pour-tous-la.html

      Supprimer
    2. Martaf19.1.13

      Tout ça pour confirmer que vos chroniques musicales et culinaires sont bien plus fines. Même si vous défendez certes un point de vue respectable, je trouve vos amalgames (celui du drapeau était un exemple en surface comparé à tous les autres) plus grossiers que scandaleux. Mais enfin, vivement vos prochaines lignes concertantes.

      Supprimer
    3. Allez-y, faites profiter la collectivité de votre savoir étincelant, en dissipant tous les autres amalgames que ce blog colporte honteusement. À genoux, le rosaire en main, je vous l'implore!

      (Par ailleurs, j'adore votre certes.)

      Supprimer
    4. "Y a pas d'ovules dans les testicules", c'est clair, c'est beaucoup plus fin...

      Supprimer
    5. Voilà en tout cas quelqu'un qui n'est même pas fichu de se donner les moyens de ses accusations!

      Supprimer
  9. Cher G-h, j'ai suivi ton conseil et j'ai mis sur mon site des liens vers ton blog afin d'illustrer une parabole à ma façon sur le mariage pour tous.

    RépondreSupprimer
  10. Comme j'ai vécu coupé du monde pendant plusieurs semaines, j'ai été vraiment choqué par les manifestations qui se sont tenues dimanche sous mes fenêtres ! M'y faufiler fut un véritable calvaire tant ma haine pour ce que représentait - l'obscurantisme religieux, le conservatisme moral et l'aveuglement bourgeois du pouvoir de l'argent - ces gens était forte ! D'autant plus que j'y ai vu beaucoup beaucoup beaucoup de jeunes entre 20 et 30 ans (et pas que dans les rangs des nazillons répugnants), ce qui ne ressort pas nécessairement sur ta sélection de photos !

    RépondreSupprimer